• Matthieu Kaczmarek

Céder son entreprise pendant le coronavirus

Mis à jour : avr. 14



Transmettre son entreprise en temps "normal" ce n'est pas une décision facile à prendre.


Alors en temps de crise Coronavirus, cela ajoute un peu plus d'incertitudes.


Dans cet article, je vous propose d'examiner plusieurs situations afin de vous aider :

  • Est-ce le bon moment de vendre ?

  • Que faire si le repreneur d'avant la crise ne souhaite plus reprendre ?

  • Quelle a été votre réaction face à cette crise ?

  • Est-ce que le comportement de vos clients a évolué ?

  • Qu'ont fait vos concurrents ?

Faut-il vendre maintenant ?


Est-ce le bon moment pour céder votre entreprise ?


C'est un point qui revient régulièrement en ce moment quand je contacte des gérants d'entreprises.


En effet, la crise du Covid peut avoir impacté votre entreprise positivement (e-commerce, logistique, médical ...) ou négativement (événementiel, restaurant ...).


Cet impact entraine inévitablement une ré-évaluation de la valeur de votre entreprise (à la hausse ou à la baisse) car la trésorerie, les dettes, le nombre d'employés ... peuvent avoir fortement changé par rapport à la "normale".


Alors, est-ce le bon moment pour vendre votre entreprise ?


Tout dépend de vous !


Vous devez vous poser quelques questions et y répondre honnêtement afin de prendre votre décision :


✔️ Avez-vous le temps, l'énergie et les finances pour redresser l'entreprise (si son activité a diminué) ?


✔️ Est-ce que les bons résultats vont perdurer au delà de la crise actuelle ? Si non, vous pouvez essayer de profiter de l'aubaine, même si un acheteur aguerri s'en rendra compte rapidement.


✔️ Avez-vous toujours envie de faire ce que vous faisiez avant la crise ou vous a-t-elle donner l'envie de changer d'activité ?


Mon repreneur a disparu !


Vous y étiez presque !


Vous aviez signé une Lettre d'Intention (ou LOI), les audits avaient commencé et là .... le repreneur ne répond plus !


Pourquoi ?


Il aura certainement toutes les raisons du monde à vous citer : la crise, la perte de compétitivité, ...


Que faire maintenant ?


Soit mentalement vous vous étiez préparé à tout quitter et donc l'envie et l'énergie ne sont plus là, auquel cas, vous avez tout intérêt à chercher activement un nouveau repreneur. En effet, votre baisse de motivation se sentira forcément dans votre manière d'agir et les "dégâts" à long terme risquent d'être sévères.


Soit, vous saviez très bien que cela pouvez arriver et vous redonne envie de continuer à faire grandir votre entreprise. Le repreneur vous aura peut-être même donné quelques pistes sur ce qu'il voulait faire une fois aux commandes et vous avez envie de le mettre en place.


Qu'est ce que vous avez fait ?


"Quelles actions avez-vous prises durant cette période de crise ?"


Cette question, tous les repreneurs vont vous la poser !


Que votre entreprise ai subi des pertes ou ai gagné des clients, vous devez pouvoir lister ce que vous avez mis en place.


Voici quelques points importants que tout repreneur sérieux va aborder avec vous :


✔️ Avez-vous souscrit à un PGE (Prêt Garanti par l'Etat) ? Si oui, pour quel montant et comment l'avez-vous utilisé (ou pas) ?


✔️ Avez-vous eu recours au chômage temporaire ou à des licenciements ? Si oui, pourquoi et les personnes ont-elles reprises leur activité à 100% maintenant ?


✔️ Quel est l'impact sur le C.A. ?


✔️ Si vous avez eu plus d'activité, quel est l'impact sur la marge bénéficiaire (les produits étaient peut-être plus cher) ?


Où en sont vos clients ?


- Quelle est la situation pour vos clients ?

- Quelle est leur situation financière ?

- Les délais de paiement ont-ils été allongé ?

- Y a-t-il des défauts de paiement plus important ?


Toutes ces questions, un repreneur vous les posera et vous le rassurerez, même si la situation est défavorable, car cela montrera que vous vous êtes réellement intéressé à lui présenter une situation fidèle à la réalité.


Une réponse comme "une baisse de 20 à 30% du C.A." comme je l'ai entendu de la part d'une société faisant 660k€ de C.A., cela représente une différence de 66k€ !


Qu'ont fait vos concurrents ?


- Quelles sont les conséquences du Covid pour vos concurrents ?

- Peut-être ont-ils mieux ou moins bien géré la crise que vous.


Il est toujours intéressant d'échanger avec ses concurrents, ou leurs fournisseurs, pour estimer leur impact.


Certains peuvent avoir manqué de trésorerie alors que vous vous aviez un plus gros matelas de sécurité.


D'autres peuvent avoir eu des meilleurs fournisseurs que vous et ne pas être en rupture de stock, améliorant ainsi leur situation.


Ces informations, un repreneur sérieux vous les demandera et les cherchera également par ses propres moyens. Cependant, si vous avez des informations car vous êtes mieux informé, cela démontre que vous êtes intéressé au devenir de votre entreprise même si vous souhaitez la vendre.


En conclusion

Cela n'est pas impossible de vendre son entreprise même en période de crise.


Il y aura forcément d'autres critères d'évaluation, des attentes différentes, peut-être un prix conditionné à un retour à la normale ...


Je vous invite à prendre contact avec moi afin que l'on échange à propos de votre situation sans engagement et quelque soit la phase de réflexion dans laquelle vous êtes via le formulaire de contact.